Papiers – Citoyenneté

Question-réponse

Un étranger victime d'esclavagisme ou de proxénétisme peut-il être régularisé ?

Vérifié le 24 mai 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui. Si vous êtes ou avez été victime ou témoin de la traite des êtres humains ou de proxénétisme, vous pouvez obtenir une carte de séjour temporaire vie privée et familiale sous certaines conditions. Cette carte vous est délivrée à titre exceptionnel. Vous devez coopérer avec la police (ou la gendarmerie) et la justice. À la fin de la procédure pénale, si le ou les auteurs des faits sont condamnés, une carte de résident valable 10 ans peut vous être délivrée.

Vous êtes concerné si vous remplissez l'ensemble des conditions suivantes :

  • Vous êtes étranger
  • Vous portez plainte ou témoignez dans une procédure pénale contre une ou des personnes poursuivies pour proxénétisme ou traite des êtres humains (esclavage sexuel ou domestique, prélèvement forcé d'organes, etc.)
  • Vous ne devez plus être en contact avec le ou les auteurs poursuivis
  • Vous ne devez pas représenter une menace pour l'ordre public

Si vous avez été reconnu victime en tant que mineur, vous pouvez obtenir un titre de séjour à l'âge de 18 ans.

 Attention :

cette procédure ne concerne pas un étranger ressortissant d'un pays européen, ni les membres de sa famille vivant en France avec lui.

Vous pouvez demander une carte de séjour temporaire vie privée et familiale. Elle vous autorise à travailler. Vous pouvez être accompagné dans vos démarches par la ou les associations spécialisées qui vous suivent.

Les services de police ou de gendarmerie enquêteurs doivent vous entendre avant votre demande d'admission au séjour.

Ils vous proposent un délai de réflexion de 30 jours pour accepter ou non de collaborer avec la justice et de bénéficier d'un titre de séjour. Si vous demandez à bénéficier du délai de réflexion, un récépissé de 30 jours autorisant à travailler vous est remis. Vous devez fournir une photo d'identité.

Pendant le délai de réflexion, vous ne pouvez pas être renvoyé de France.

Si vous ne demandez pas à bénéficier du délai de réflexion, vous pouvez décider de collaborer immédiatement avec la justice.

Vous pouvez aussi bénéficier des aides suivantes :

Comment déposer la demande ?

Vous devez déposer votre demande de carte à la préfecture ou la sous-préfecture de votre domicile. Renseignez-vous sur le site internet de votre préfecture. Vous bénéficiez d'un accueil confidentiel.

Où s’adresser ?

Tél. : +596 596 39 36 00

Fax : +596 596 71 40 29

Courriel : contact.prefecture@martinique.pref.gouv.fr
Site web : http://www.martinique.pref.gouv.fr

Vérifié le 26-02-2021 par La Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 Attention :

il n'est pas possible d'effectuer les démarches dans certaines sous-préfectures. Renseignez-vous sur le site internet de votre préfecture.

Quels sont les documents à présenter ?

  • Copie intégrale d'acte de naissance (sauf si vous avez déjà une carte de séjour) comportant les mentions les plus récentes
  • Passeport (pages concernant l'état civil, les dates de validité, les cachets d'entrée et les visas). Sinon, autres justificatifs (par exemple : attestation consulaire, carte d'identité, carte consulaire).
  • 3 photos. Si la demande est faite en ligne : indiquez le code de la e-photo (fourni par le photographe ou la cabine agréée sur la planche photo).
  • Récépissé du dépôt de plainte ou référence à la procédure judiciaire engagée (avec votre témoignage)

Quel est le coût de la carte de séjour ?

Elle est gratuite.

Où retirer la carte ?

La carte vous est remise par la préfecture (ou la sous-préfecture) de votre domicile.

Cette carte est valable 1 an.

La carte de séjour temporaire vie privée et familiale est renouvelable pendant toute la durée de la procédure pénale (y compris les recours).

En cas de condamnation définitive de la personne mise en cause, vous pouvez faire une demande de carte de résident.

Print Friendly, PDF & Email

Rechercher

Nouvelle application

Nouvelles de la Martinique

41 homicides à Sainte-Lucie depuis le début de l'année : la police locale demande l'aide internationale

Impuissant face à une criminalité qui monte en flèche, le Commissaire de police de Sainte-Lucie, Milton Desir, souhaite obtenir l'aide internationale pour améliorer les capacités investigatrices de ses équipes surtout en matière d'expertise médico-légale. [...]

Une aide financière pour préparer un concours dans la fonction publique... la préfecture de Martinique lance sa campagne

La préfecture de Martinique vient de lancer la campagne 2022-2023 des "Bourses Talents", un dispositif gouvernemental "pour l’égal accès à l’emploi public", catégorie A ou B. Les étudiants, les élèves des classes "prépa talents", les demandeurs d’emploi et les personnes bénéficiant d’un CDI à temps partiel ou en reconversion peuvent postuler, sous certaines conditions de ressources. [...]

Un homme d'origine martiniquaise tué par un tir de police à l'aéroport de Roissy

Un homme a été tué mercredi matin (10 août 2022) à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle par un tir de policier après avoir brandi un couteau, selon la police. [...]

10 prétendantes retenues pour Miss Beauté Noire 2023, une élection prévue en octobre prochain

Les castings du mois de juillet 2002 pour la sélection des participantes à la 37e édition de Miss Beauté Noire sont terminés.10 candidates ont été retenues. L’aventure commence ce mois d’Août 2022 avec des activités sportives, culturelles, patrimoniales et de découvertes. Septembre sera consacré à la préparation et à la promotion de l’élection Miss Beauté Noire prévue fin octobre à la Ferme Perrine. [...]

Tour de Martinique en yoles rondes : comment concilier l'éthique et l'économie ?

"Ce qui gâche l'affaire : ces voiles réduites à des panneaux publicitaires"...ce commentaire de l'écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau lors de la fin du 36e Tour de Martinique en yoles rondes, suscite une réflexion sur l'omniprésence de la publicité dans cette compétition. [...]